Strict Standards: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'Europe/Berlin' for 'CEST/2.0/DST' instead in /homepages/24/d195503997/htdocs/new/ecrire/public/assembler.php on line 222

Strict Standards: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'Europe/Berlin' for 'CEST/2.0/DST' instead in /homepages/24/d195503997/htdocs/new/ecrire/public/assembler.php on line 222

Strict Standards: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'Europe/Berlin' for 'CEST/2.0/DST' instead in /homepages/24/d195503997/htdocs/new/ecrire/public/assembler.php on line 222
Réservations

par téléphone: 06 83 63 20 94

par mail:
contact@chapiteau-adrienne.fr







I - Premier parcours

Adrienne Larue effectue ses études secondaires à Paris, à l’école Alsacienne, puis étudie la philosophie et les langues à la Sorbonne. Après un long périple (Angleterre, U.S.A., Japon), elle revient à Paris comme professeur d’anglais.
C’est au cours de ce voyage qu’elle épouse Terence Brown et que naît leur fille Armance Brown.

De 1960 à 1967, à New York, à Paris et à Villefranche-sur-Mer (Galerie La Cédille qui sourit), elle participe à de nombreuses actions de rue, happenings, performances, avec des artistes plasticiens, musiciens, poètes de la mouvance FLUXUS tels que Robert Filliou, Jean-Jacques Lebel, Tingueli, Emmett Williams, Daniel Spoerri...

De 1966 à 1968, Adrienne Larue décide de compléter sa propre formation afin de devenir metteur en scène d’une compagnie itinérante de spectacles vivants. Elle rejoint l’Ecole Internationale de Théâtre Jacques Lecocq (cursus de deux ans puis l’année pédagogique). Ses professeurs sont entre autres, Philippe Avron et Antoine Vitez. Elle travaille la danse et la chorégraphie avec Laura Shelling.
À la fin de sa formation à l’école Jacques Lecocq, elle rejoint le Théâtre de la Clairière, groupe de recherche agréée par le Ministère de l’Education Nationale, lié au C.E.M.E.A. (Centre d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active) animé par le metteur en scène Miguel Demuynck.

Elle participe comme artiste et metteur en scène à trois spectacles de recherche basés sur l’improvisation :

- Le pécheur d’images D au Festival d’Avignon puis au Théâtre de l’Atelier à Paris.

- Chez moi, dans mon quartier

- Soleil au trousse - spectacle basé sur les problèmes de l’adolescence et de la délinquance.

Pendant plusieurs années, Adrienne Larue sera l’assistante de Miguel Demuynck dans les stages de formation aux "masques et au jeu dramatique".

En parallèle à ces trois années d’école, elle poursuit ses voyages à la découverte des théâtres du monde :
Elle suit régulièrement les stages de création à la Sainte-Baume, haut lieu de l’avant-garde américaine avec Tricha Brown, Walda Setterfield, David Gordon et John Cage dont elle traduira les interventions.
Elle suit régulièrement les entraînements et improvisations du Living Théâtre.
Au Japon, parallèlement à un poste de relations publiques et d’interprète, elle étudie à l’école de théâtre de l’écrivain Mishima et dans des écoles traditionnelles de Kabuki et de Bunraku.
A Hong-Kong, elle assiste à l’entraînement et aux représentations d’opéras chinois pour enrichir sa connaissance des maquillages traditionnels.

Elle poursuit sa formation corporelle et acrobatique à la Cartoucherie de Vincennes. Elle affine sa technique de maquillage et travaille les effets spéciaux avec Dany Sanz (fondatrice de Make Up For Ever).

Mai 68 provoque une bifurcation militante : Adrienne Larue rejoint le mouvement de la Gauche Prolétarienne. Après s’être établi en usine, elle renoue avec le théâtre à l’occasion de l’occupation des Usines LIP qui rassemblent beaucoup d’artistes et d’intellectuels autour du problème de l’auto-gestion.

Ces années d’itinérance féconde aboutissent à la création de la Compagnie Foraine, animée par Adrienne Larue et Dan Demuynck, et la naissance de leur deux fils Fabien Demuynck et Iago Larue.

La Compagnie Foraine, cirque atypique, initie une série de créations contemporaines qui rassemblent certains des premiers artistes de "nouveau cirque" et les trois enfants Armance, Fabien et Iago.
La Compagnie Foraine (Sarl Adafi), disparue en 1999, est notoirement connue pour avoir ouvert le champ de ce qu’il est convenu d’appeler “le cirque contemporain”.


II - Parcours artistique

Cirque Larueforaine – créé en 2001
Gérante et directrice artistique : Adrienne Larue

Une nouvelle structure : la SARL Larueforaine
Un nouveau chapiteau : 2 mats, 18 mètres en rond, jauge 270 spectateurs.

Un terrain municipal, permanent d’Avril à Octobre, à Paris, Porte Montmartre

Le 01/01/01, Adrienne Larue crée une nouvelle structure de cirque contemporain et installe un nouveau chapiteau sur un terrain aménagé de façon permanente par la Ville de Paris au 62 rue René-Binet, Paris 18e

Le cirque Larueforaine a signé une convention pluriannuelle d’objectifs pour les années 2003-2004-2005 et une prolongation 2006 avec la Dracif et la Ville de Paris.

Après l’évaluation du comité des experts DRACIF, cette convention a été renouvelée pour les trois années 2007, 2008 et 2009.

La structure a reçu des aides du Conseil Régional d’Ile de France pour son équipement et Adrienne Larue a obtenu l’aide à la création cirque DMDTS (Ministère de la Culture) pour ses spectacles :
"Perdre la Tête version Mandingue" (2001) et "Le Cirque de Robert" (2004).

LE CIRQUE DE ROBERT
Autour de l’œuvre de l’artiste et poète Robert FILLIOU
Aide à la création cirque 2004 du Ministère de Culture
Co-auteurs : Adrienne Larue et Pierre Giner
Distribution : en piste 4 artistes.
Une danseuse sur fil (Johanna Gallars), une acrobate aérienne (Caroline Pagnot), une contrebassiste (Rosine Feferman), une "clown" aussi illusioniste, performeuse et transformiste (Adrienne Larue).

Adrienne Larue fut sollicitée par le Musée de Lille Métropole lors de la rétrospective "Robert Filliou, génie sans talent" pour initiation des guides et des services d’animations aux œuvres de Robert Filliou, des participations aux tables rondes, et une représentation de "Perdre la Tête" dans le cadre de "l’anniversaire de l’art" de Robert Filliou.

Ce travail l’a amenée à une relecture globale du travail de ce poète culte des années 60 avec qui elle a personnellement travaillé (1978 : Hommage aux Dogons et aux Rimbauds, au Centre Georges Pompidou. Animation du Poïpoïdrome).

Le cirque de Robert est écrit en collaboration avec l’artiste multimédia Pierre Giner, qui était déjà intervenu dans des installations de Re-vues ex-centriques (cirque et arts plastiques contemporains, rue Marcel Duchamp à Paris). Pierre Giner est également un passionné de l’œuvre de Robert Filliou.

Ils font appel à des artistes plasticiens, paysagistes, Nathalie Allard et Jean-Luc Brisson.
Le scénario s’inspire des poèmes, du théâtre et des objets de Robert Filliou.
Adrienne Larue sera tour à tour en piste : Clown, performeuse, le personnage de Robert, ou D.G en mêlant les vidéos de Filliou et celle de Pierre Giner ou encore en créant ses propres images à partir de la piste.

Les vidéos d’origine réalisées par Robert Filliou seront mises à disposition par les différents organismes (Musées, FRAC Champagne Ardennes…). Ceci bien évidemment avec l’accord de Marianne Filliou avec qui Adrienne Larue continue à entretenir des relations chaleureuses.

Le 28 septembre 2004, soirée exceptionnelle "dé-ouverture" : le cirque Larueforaine présente une préfiguration du Cirque de Robert.
Le spectacle sera ensuite exploité au cours des saisons 2005 et 2006 à Paris, sous le Chapiteau d’Adrienne.
Une reprise est prévue pour septembre 2007.

PERDRE LA TÊTE, version Mandingue
Aide à la création cirque 2001 du Ministère de la Culture
Création originale d’Adrienne Larue, Alain Fleischer et Rosine Feferman.

Ce spectacle sous chapiteau, croisant l’illusion, le jonglage, la danse et les musiques improvisées (jazz et musique mandingue) sera exploité pendant trois années.

SALAMANDRE
Mai et Juin 2002
Commande de Monum’ (Monuments historiques) pour le château de Chambord dans le cadre de l’année du cirque.

En 2001, Adrienne Larue rédige un scénario original qui établit des correspondances entre le roi nomade François 1er, l’esthétique de l’itinérance, l’architecture du château et le monde du cirque. Puis, après écriture, ce spectacle déambulatoire est mis en place en résidence dans le Parc et le château de Chambord.

Salamandre rassemble douze artistes de cirque et mêle acrobatie, chevaux, danse sur fil, jonglage et un clown blanc meneur de jeu.
Une grande place est laissée à la musique (harpe, contrebasse et violoncelle, trompette).
Le château de Chambord est redécouvert chaque soir par les deux cents visiteurs venus aux 21 représentations.

OPERA.tion Life Nexus
Saison 2001
Co-réalisation de Larueforaine et des plasticiens Lucy + Jorge ORTA ainsi que des danseurs et musiciens européens.

Cet opéra, conçu sous le signe du cœur, est une œuvre évolutive et transversale qui implique arts plastiques, arts du cirque et performances.
Compagnie Foraine (Sarl ADAFI) 1974-2000
Direction : Adrienne Larue
Codirection artistique : Adrienne Larue et Dan Demuynck

ET QUI LIBRE ?
1999 / 2000
Dernière création de la Compagnie Foraine
Coproduction Compagnie Foraine, Parc de la Villette, le Studio des arts contemporains Le Fresnoy et La Zattera di Babele (Rome), co-auteur du spectacle.

Croisement entre l’art contemporain et les arts du cirque sous chapiteau avec les plasticiens :
Daniel Buren et autres plasticiens contemporains.
Tournée : Le Fresnoy, Rome, La Villette, Mairie de Louveciennes, Cirque Théâtre d’Elbeuf.

ReVue/ rue Marcel-Duchamp
1996 / 1998
Co-production Compagnie Foraine et La Zattera di Babele (Rome).
Dialogue entre les artistes de cirque et les artistes plasticiens, occupation de la piste mais aussi d’un chapiteau d’accueil et d’un territoire cirque rue Marcel-Duchamp.
Avec les artistes de cirque de la Compagnie Foraine et Claude Acquart, Christian BOLTANSKI, Tony BROWN, Yves Chaudouët, Alix Delmas, Robert Filliou, Raoul Marek, Carlo Quartucci / Jannis Kounellis / Giulio Paolini, Gilbert PEYRE et Alain SONNEVILLE.

Re-Vue Ex-centrique
1993 / 1995
Sur une idée originale d’Adrienne LARUE démarre la première confrontation entre les arts platisques et les arts du cirque.

Elle sollicite une mission conseil auprès du commissaire d’exposition Jean-Hubert MARTIN ("Les magiciens de la Terre" , "cabinet de curiosité" du château d’OIRON, directeur du Musée des arts d’Afrique et d’Océanie, dernière biennale de Lyon) avec qui elle poursuit le dialogue depuis les années Fluxus.

La Compagnie Foraine s’installe au domaine de Kerguehennec, Centre d’Art Contemporain, à l’invitation de Denys Zacharopoulos.
Des performances et des numéros prennent formes avec entre autres les plasticiens : Michel Angelo Pistoletto, Carlo Quartucci, Carla Tato, Jannis Kounellis, Léa Lublin, Pedro Cabrita Reis, Gérard Collin-Thiébaud, Pier Paolo Calzolari, Marc Brusse, Gilbert Peyre, Adrian Schiess, Frank West, Alain Sonneville, et les artistes de la Compagnie Foraine mis en piste par Dan Demuynck et Adrienne larue.

Le commis Lear
1991 / 1993
D’après Le roi Lear de William Shakespeare.
Conception et mise en scène : Dan Demuynck et Adrienne Larue
Scénographie : Claude Acquart et Dan Demuynck
Avec François Chaumette, sociétaire honoraire de la Comédie française, dans le rôle du commis Lear.

Lear-Eléphants
1991/1993
D’après Le roi Lear de William Shakespeare.
Conception et mise en scène : Dan Demuynck et Adrienne Larue.
Scénographie : Claude Acquart et Dan Demuynck.
Création musicale et direction d’orchestre : Philippe Nahon et l’Ensemble Ars Nova.
Lumières : Eric Lamy.
Avec Benoît Régent dans le rôle du commis Lear.

Cirque Beckett
1989 / 1990
D’après Acte sans paroles 1 de Samuel Beckett.
Conception et mise en scène : Dan Demuynck et Adrienne Larue.
Création et direction musicale : Daniel Dahl, Philippe Nahon.
Et les artistes de la Compagnie Foraine mis en piste par Dan Demuynck et Adrienne larue.

Collaboration avec Carlo Quartucci et Carla Tato :
1986 / 2000
La Zattera dI Babele (Rome et Palerme).
À partir de leur création Funeral, Adrienne Larue coproduit et/ou intervient comme artiste dans les mises en scène de Carlo Quartucci : à Rome et à Erice (en Sicile) où se déroule, chaque année, un laboratoire itinérant, international et multimédia, de confrontation de l’art contemporain.

Créations : "Les Géants de la montagne" de Pirandello, "Primo Amore" les pièces courtes de Samuel Beckett, "Panthelisea" de Heinrich Kleist, "Tamerlan" de Christopher Marlowe, "Fédérico II" commande de la ville de Palerme avec Jannis Kounellis.

Histoire du soldat
1989
De Charles Ferdinand Ramuz et d’Igor Stravinski.
Coproduction : Compagnie Foraine, Ensemble Ars Nova et le Théâtre de l’Unité.
Spectacle de cirque de la Compagnie Foraine tourné trois ans en France sous son chapiteau.

Une famille de cirque atypique
De 1974 à 1988
Adrienne LARUE, Dan DEMUYNCK et les 3 enfants Armance Brown, Fabien Demuynck et Iago Larue, "famille de cirque atypique" élaborent une série de créations qui les situent d’emblée parmi les pionniers du nouveau cirque.
Ils sont "pensionnaires" au Cirque d’Hiver Bouglione pendant un an : sous le nom des "Flips", ils présentent un numéro de banquine (voltige dans les mains), réglé par leur professeur d’acrobatie Louis MOUSTIER, avec qui ils répètent depuis leur début à l’école Pierre ÉTAIX et Annie FRATELLINI.

Adrienne Larue est l’élève de l’illusionniste Pierre Edernak puis de Gaëtan Bloom. Avec son numéro "Adriamix", elle remporte au congrès mondial de la magie, le prix de la meilleure magicienne.
haut de page


III - Parcours pédagogique

Adrienne Larue a toujours complété sa démarche d’artiste par une relation forte à la pédagogie dans les quartiers en difficultés.

Sous le chapiteau de la Compagnie Foraine, monté le plus souvent dans des quartiers sensibles, elle a mis au point des initiations aux arts du cirque suivi de spectacles dont le but était de changer le regard des citoyens sur ces jeunes sans repères.

Ces expériences ont laissé des traces dans des quartiers emblématiques : Les Minguettes, le VaL Fouré, et le quartier de la Villette.

Cette démarche a fait l’objet d’un projet européen "Pic Emploi Youth Start" en collaboration durant trois ans avec l’Irlande et l’Italie ainsi que la publication d’un ouvrage théorique "Viens dans mon quartier, il y a un chapiteau" (publication juin 2001 dans le cadre de l’année du cirque).

Forte de ces expériences, Adrienne Larue a participé activement à la création de la Fédération Française des Ecoles du Cirque en 1988 et participe activement à la réflexion sur la mise en place d’un diplôme d’Etat d’enseignant des arts du Cirque.

Adrienne Larue établit des passerelles entre certaines disciplines des arts du cirque (acrobatie, jonglage, jeu de clown et maquillage) et l’art thérapie, ouvrant ainsi un nouveau champ destinés aux enfants ou adultes handicapés.

Elle enseigne notamment dans divers centres d’art thérapeutes et met en place avec Cirque et Handicap, le premier diplôme régional d’animateur de cirque adapté.

Ces activités se poursuivent encore à ce jour, notamment avec la faculté de Paris X à travers des conférences et un accueil sous chapiteau.

Maquillage et spectacle vivant : Ayant fait ses études de maquillage de scène auprès de Dany Sanz et au cours de ses voyages en Extrême-Orient et en Afrique, elle crée et anime plusieurs stages de maquillage durant six ans en direction des professionnels, avec l’agrément du Greta et de l’Afdas.

A la demande de l’Adac, elle ouvre à Paris un atelier de maquillage ouvert aux amateurs et aux professionnels dans les locaux de l’Adac Opéra (Association pour le Développement de l’Animation Culturelle). Cet atelier se poursuivra durant trois ans.

Adrienne Larue est professeur pendant quatre ans à l’école professionnelle de maquillage ISAITM, responsable des classes de clowns Opéra de Pékin et Théâtre japonais.

Pendant plus de dix ans, Air France, Jet tours Eldorador lui confie la mission de la formation des animateurs (initiation aux arts du cirque, à la mise en scène et au maquillage).

Une fois par an, stage de formation en Tunisie et visite de contrôle sur les destinations notamment en Casamance.

Passionnée par l’évolution du renouveau des arts du cirque et la structuration des artistes et des compagnies, elle participe à la fondation du Syndicat des Nouvelles Formes des Arts du Cirque dont elle assure pendant deux ans la présidence.

IV - Adrienne aujourd’hui

Le parcours de la compagnie Larueforaine est fortement déterminé par le fait d’avoir monté un petit chapiteau depuis 2002 à la Porte Montmartre.
Cet espace a été conçu pour proposer du cirque dans un contexte précis : mélanger les publics populaires du quartier avec les amateurs de nouveau cirque.

Cette rencontre s’est faite d’abord avec Perdre la tête : la présence de musiciens mandingues connus drainait un public complémentaire de celui des numéros.

Avec Le cirque de Robert, en plus des parisiens qui connaissent maintenant Le chapiteau d’Adrienne, sont venus les plasticiens ou les jeunes des écoles d’art. De plus, ma mission d’accueil des jeunes compagnies m’a rapproché de la génération des artistes émergents et j’ai pu voir de multiples façons d’occuper mon espace.

Le Tarot des Destins Croisés - création 2008 - est un moment de rencontre et de transmission entre deux générations. Les jeunes artistes qui font partie de la troupe apportent au spectacle un savoir faire de haut niveau dans au moins une discipline de cirque et font la preuve d’être capable de porter une écriture. En piste on trouvera des acteurs de nouveau cirque qui connaissent la démarche d’Adrienne Larue et souhaitent l’enrichir. Le Tarot des Destins Croisés propose des contraintes et des règles mais aussi des procédés combinatoires... "Les invités s’apprêtent à échanger le récit de leurs aventures. Mais un étrange enchantement leur à fait perdre la parole. Un jeu de Tarot va permettre à chacun de raconter son histoire."

Ces images populaires, La Roue de la Fortune, L’Hermite, Le Diable, Le Fou, L’Arcane sans nom, Le Bateleur, La Tempérance... sont pour Adrienne Larue une belle métaphore du langage du cirque.

Le Tarot des Destins Croisés sera une création où l’on verra les exploits des corps de l’acrobate, du jongleur, de l’illusionniste, de la langue des signes et qui interrogera en filigrane la question de la langue, de la parole sous un chapiteau.
haut de page




Strict Standards: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'Europe/Berlin' for 'CEST/2.0/DST' instead in /homepages/24/d195503997/htdocs/new/ecrire/public/assembler.php on line 222